Accueil » Création d’entreprise : quelles sont les démarches à suivre?

Création d’entreprise : quelles sont les démarches à suivre?

par Mathilde dufour
126 vues
entreprise

Comme tout projet, la création d’une nouvelle entreprise ne s’improvise pas. Au contraire, il s’agit d’une opération dont la mise en œuvre nécessite de passer par une succession de plusieurs étapes. Vous êtes entrepreneur et vous projetez de créer une nouvelle entreprise? Découvrez toutes les démarches nécessaires à suivre pour mener à bien votre projet.

Définir son idée d’entreprise

La première étape pour créer son entreprise consiste à identifier et à définir une idée d’entreprise. Il s’agit de la fondation même de votre projet. Par conséquent, si elle est mal définie, il n’y a aucune chance que le projet réussisse. Contrairement à ce que certains pensent, instaurer une nouvelle firme nécessite en amont une mûre réflexion. Cette dernière doit se baser non seulement sur vos centres d’intérêt, mais surtout sur les principaux besoins du marché.

L’idée d’entreprise doit être conçue de sorte que votre projet puisse satisfaire un besoin. Il s’agit donc de savoir saisir les opportunités. Par la suite, vous devez mener une étude de marché en vue de tester la faisabilité de votre projet. Cela vous permettra également de recenser et d’avoir une idée de vos potentiels concurrents. En collectant et en analysant une grande masse de données sur le marché, vous parviendrez sans doute à rendre plus originale votre idée d’entreprise.

Établir le business plan

Après avoir étudié le marché et défini votre projet, l’étape suivante est de rédiger un business plan solide. Ce document est un outil nécessaire pour prévoir en quelque sorte le futur de votre entreprise, surtout en termes de finance. Il s’agira concrètement de faire une prévision de toutes les dépenses d’une part et celle des recettes d’autre part.

La mesure de l’écart et l’interprétation du signe du résultat vous donnent une idée sur la rentabilité de votre projet. Un signe positif prouve que le projet est validé à un certain point de vue. En revanche, dès que le signe est négatif, il faudra revoir sa stratégie de base et mieux la réorienter.

Notez que ce plan doit être rédigé en faisant preuve de clarté et de précision. Ces aspects sont très importants et pourraient influencer la décision des investisseurs à vous accompagner ou non.

Financer son projet

Lorsque vous validez votre projet et que votre business plan est bien établi, l’étape qui suit est la recherche de financement. Il s’agit d’une phase primordiale dans le processus de création. Elle peut se faire de différentes manières.

L’apport personnel

Bien que cela soit rare, il est possible de financer par ses propres moyens la mise en place de son entreprise. À ce niveau, il vous faudra recourir à vos épargnes ou revenus provenant d’autres activités. Toutefois, il se pourrait qu’en fonction de la taille du projet, l’apport personnel ne suffît pas pour couvrir les charges de départ. Ainsi, il faut envisager d’autres solutions supplémentaires.

L’emprunt

Pour financer votre projet de création d’entreprise, vous pourrez souscrire à un emprunt. Cette solution est d’ailleurs la plus utilisée par les entrepreneurs. Là, il faudra contacter une structure de crédit. Cette dernière étudiera à fond votre projet et pourra vous accorder un prêt remboursable selon des modalités qui seront préalablement définies.

Les actions

Cette alternative consiste à intégrer dans le capital social des investisseurs. Ces dernières apportent donc leurs revenus pour acquérir des actions ou parts sociales de la firme. Ils pourront plus tard bénéficier des dividendes sur le chiffre d’affaires net de l’entreprise. Cependant, trouver des investisseurs aujourd’hui n’est pas aussi aisé. Il faudra de ce fait adopter des stratégies efficaces pour les convaincre.

Les aides et subventions

Si vous souhaitez créer une nouvelle entreprise, il existe des aides ou subventions dont vous pourrez bénéficier. Ces dernières peuvent provenir de l’État ou des collectivités locales. Lorsque vous êtes éligible, il ne reste qu’à poursuivre les procédures administratives pour avoir vos fonds.

Choisir la forme juridique pour son entreprise

Dès que vous avez des pistes de financement pour votre projet, il est temps de penser au statut juridique qu’il faudrait imputer à la firme. Cela apparaît comme le cadre légal dans lequel s’inscrivent les activités économiques et financières. De façon courante, il s’agit de la famille juridique de votre entreprise. Il existe de nombreuses formes juridiques à noter :

  • La SA;
  • La SCN;
  • La SAS;
  • La SASU;
  • La Scop;
  • La SCS;
  • La SCA, etc.

Autant qu’ils sont, chacun de ces statuts juridiques possède des avantages, mais aussi quelques inconvénients. Il faudra donc recourir à un comparatif pour mieux évaluer les offres, surtout en matière de régime fiscal. Vous pourrez alors choisir ce qui vous convient.

Remplir les dernières formalités

Enfin, la dernière phase de création de votre entreprise consiste à suivre des procédures administratives afin d’établir les pièces et documents nécessaires. Pour ce faire, vous devez déclarer votre activité, soit à la CCI, la CMA ou l’URSSAF selon le type d’entreprise que vous souhaitez mettre en place.

Après avoir rempli toutes les formalités requises, y compris celles concernant l’immatriculation, vous pouvez maintenant publier dans un journal une annonce légale. Cette opération consiste à lancer officiellement votre entreprise en présentant ses activités et ses prestations. C’est notamment à ce moment que vous attirez vos premiers clients.

En conclusion, en appliquant successivement ces différentes étapes, vous parviendrez à coup sûr à mettre en place de façon officielle votre entreprise.

Facebook Comments

Vous pouvez également aimer

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience. Nous supposerons que vous êtes d'accord avec cela, mais vous pouvez vous désinscrire si vous le souhaitez. Accepter Lire plus

Politique de confidentialité & cookies